Pièce unique ou Prototype ?


Il arrive qu’une idée soit bridée, par l’absence de moyens de réalisations ou qu’un matériel soit sous-employé voire abandonné, par manque de pièces adaptées ou en raison d’un coût trop important.

À l’aide de certaines méthodes de prototypage, il est possible de rendre abordable techniquement et/ou financièrement la fabrication de pièces uniques.

La modélisation 3D 

C’est à la fois une des parties les plus connues et pourtant c’est l’une des moins couramment exploitée. Lorsque l’on ne fait que reproduire les utilisations traditionnelles du dessin, on se prive de l’essentiel des progrès réalisés dans le domaine de la C.A.O. :

  • intégration dans l’environnement,
  • simulation d’efforts, d’événements (choc, poids, torsion, pression,…),
  • détermination des méthodes de fabrication.

Nous utilisons les techniques de modélisation et de simulations les plus adaptées y compris les simulations de fluide et de chocs lorsque cela est pertinent. Ces techniques permettent d’optimiser les formes et les matières.

L’impression 3D

Ce mode de fabrication qui consiste en l’ajout de matière par couche s’est divisé en plusieurs branches (liquides, filaments, poudres,…) de façon à répondre à des situations précises mais qui, globalement, visent deux objectifs : fabriquer une pièce directement utilisable ou fabriquer un modèle.

Dans le cas de production de pièces directement utilisables, les matériaux comme l’ABS et le PLA sont très commun et très polyvalent. Il est à noté qu’une fabrication en série grâce à l’impression 3D est très coûteuse en temps et en énergie.

Nous utilisons l’impression en filament PLA, pour la fabrication de maquettes, de pièces de production ( boutons, manette, leviers,…), des éléments de moules permanents ou perdus.

Le routage 2,5D

Le but de ce mode de production de pièces est l’obtention d’une pièce usinée en plusieurs étapes de fraisage à l’aide d’une fraiseuse CNC.

Nous utilisons ce mode de production pour l’usinage de modèle polystyrène, la fabrication de parois ou de faces destinées au moulage et la découpe de gabarits.

Les prochains articles traiteront de la partie réalisation avec les possibilités qu’offrent le moulage, la chaudronnerie et les procédés de soudage.