De l’idée à la pièce : Le travail du métal


Tôlerie, mécano-soudure, soudage, pliage,… ? Le travail du métal est un des rares domaines où «  Qui peut le plus ne peut pas forcément le moins. » car à chaque épaisseur de métal correspond une classe d’outillage et de machines.

La Chaudronnerie :

La chaudronnerie est une grande famille d’opérations sur les métaux. C’est dans ce domaine que l’on retrouve les opérations de pliage, cintrage, roulage, soudage. Ces transformations visent à transformer des éléments de forme simple en pièces ou ensembles remplissant une ou plusieurs fonctions. Par exemple, la tôle devient carter ou cuve, le tube devient bras ou châssis. De ces techniques découle la fabrication des pièces répondant à un besoin précis comme des : bâtis machine, réservoirs, citernes, bras de levier,…

Trémie de transport

La Mécano-soudure

La mécano-soudure consiste en l’assemblage soudé de pièces provenant de tubes, barres et profils de section diverse. Le délai de réalisation et la facilité d’approvisionnement en matière première constituent les points forts de cette technique. Nous utilisons cette méthode pour la fabrication de supports, châssis et carters de sécurité car elle est idéalement adaptée à ce type production.

Chariot d'injection

Le Soudage

Nous travaillons à l’aide de divers procédés comme le soudage TIG, à l’aide d’ Argon pur, pour la liaison de l’acier, l’inox, l’aluminium dans des assemblages structurels étanches ou non. La soudure à l’arc, nous permet le rechargement d’arbres ou encore la réparation de certaines structures en fonte grâce à l’emploi d’électrodes adaptées. Nous pratiquons aussi la soudure à la flamme qui est historiquement le moyen d’assembler deux pièces de nature différentes parmi l’acier, le cuivre, le laiton, le bronze.

Installation d'un mireur étanche